Julien Green, par Franz-Olivier Giesbert

Contributeur(s) : Franz-Olivier Giesbert (auteur)

« Si j’ai eu un maître en littérature, c’est bien Julien Green. Un père spirituel et un maître en écriture. Je lui dois tout ou presque.  La postérité se comporte mal avec Julien Green. J’ai honte pour elle. Depuis sa mort, en 1997, c’est une pitié de le voir pourrir dans le Purgatoire des écrivains avec tant d’auteurs de son temps comme Malraux ou Montherlant. Traiter ainsi l’auteur de « Moïra », « Minuit » ou « Jeunes années », jeune homme au-delà de toutes les modes, c’est un non-sens !» Franz-Olivier Giesbert

L'auteur :

Écrivain et journaliste, Franz-Olivier Giesbert fut directeur de la rédaction du Figaro avant de diriger Le Point. Il est notamment l’auteur d’essais (« François Mitterrand, une vie », « La Tragédie du président ») et de romans (« L’Américain », « L’Immortel », « Un très grand amour » ou encore « La Cuisinière d’Himmler »).

Lire plus