Jack London, par Guillaume Chérel

Contributeur(s) : Guillaume Chérel (auteur)

« Pourquoi cette fidélité à Jack London, alors que j’ai cinquante ans passés ? D’une part parce que j’ai su garder dans ma main celle de l’enfant que j’ai été, comme disait Cervantes. Et surtout parce que London reste l’auteur dont on se souvient quand on a oublié tous les autres… À chaque fois que je suis fatigué de lire de mauvais livres, je relis du Jack London. Sa voix est reconnaissable entre mille. J’aime aussi London pour une phrase qui m’a marqué à jamais. Elle clôt « Martin Eden », son chef-d’œuvre sans doute : « Et, tout au fond, il sombra dans la nuit. Ça, il le sut encore : il avait sombré dans la nuit. Et au moment même où il le sut, il avait cessé de le savoir. » Le genre de phrase qui donne envie de devenir écrivain.  J’aime London parce qu’il a fait de moi ce que je suis. »
Guillaume Chérel

L'auteur :

Guillaume Chérel rend hommage à Jack London. Il fait revivre le fabuleux raconteur d’histoires mais aussi le révolté, le pourfendeur d’injustices et le bon camarade qui savait communiquer sa joie de vivre.

Lire plus