À propos de...

Photo : Juliette Guénon

Dessin : Julie Feydel

Fanny Durousseau

Un extrait du Duetto J. K. Rowling : «…Et puis vint mon dix-huitième anniversaire, celui qui signifie l’entrée dans l’âge adulte, le début de cette liberté qui nous paraît enfin accessible. Un ami m’offrit ce jour-là le premier tome de la série Harry Potter écrite par J.K. Rowling. J’avais bien entendu parler de cette auteure dans un reportage sur la sortie du dernier tome en date. De jeunes fans y passaient des heures à attendre devant leur librairie préférée afin de pouvoir enfin mettre la main sur l’exemplaire tant convoité. Un best-seller, ce n’était pas pour moi ! Je m’étais essayée dernièrement aux auteurs à la mode sans que cela n’éveille en moi plus qu’un profond ennui et un léger agacement pour l’éditeur qui avait osé les publier. Je remerciais néanmoins mon ami chaleureusement tout en me demandant si un livre pour enfant était bien approprié pour fêter mon entrée dans l’âge adulte. Les vacances débutèrent et ce livre à la couverture enfantine me faisait de l’œil mais des examens approchaient et les congés furent consacrés aux révisions. Je me souviendrai toujours de ce que je ressentis quand je lus Harry Potter à l’école des sorciers, cette impression de sortir enfin à l’air libre après avoir vécu en apnée pendant trop longtemps, cette sensation de s’éveiller d’un long coma, cette exaltation de chaque instant, ce désir furieux de ne pas s’arrêter de lire tout en comptant avec angoisse le peu de pages qu’il me restait à découvrir. Le lendemain matin le réveil sonna à 5 h 30. Je ne m’étais endormie que trois heures plus tôt, mais l’excitation délicieuse dans laquelle les mots de J.K. Rowling m’avaient plongée, me maintint éveillée. Je n’avais pas ressenti cet appel depuis tant d’années que la sensation en était à la fois étrange et familière. J’attendis un peu avant de me procurer les trois tomes suivants, pour savourer le moment, sans doute apeurée que l’exaltation de cette merveilleuse nuit ne soit vouée à se faner.»

Patrick Poivre D’Arvor et Philippe Gault ont présenté le Duetto J.K. Rowling sur Radio Classique :

Philipe Gault : « Je sais que vous Patrick avez été particulièrement sensible au texte de Fanny Durousseau consacré à J.K. Rowling, la créatrice de Harry Potter »

PPDA : « Oui tout à fait. »