À propos de...

Photo EVE CHAMBROT

Eve Chambrot

Duetto Christian Bobin

Houellebecqmaniaque dans un précédent Duetto, Eve Chambrot est aussi une lectrice fervente de Christian Bobin. Elle assume pleinement ce grand écart littéraire. « Une part de moi, rebelle, hypocondriaque et pessimiste, aime l’acuité du regard de Houellebecq et son ironie. Une autre, celle qui écrit, contemplative et solitaire, aime la beauté et la force des mots de Christian Bobin. » Eve Chambrot raconte ici ses rencontres avec l’écrivain, qui, toujours manquées, n’auront jamais lieu dans la vraie vie : elles se feront par le truchement des livres et des roses. Un Duetto tendre, comme une missive adressée à Christian Bobin et à tous ceux qui l’aiment.

Duetto Michel Houellebecq

Après avoir publié le Duetto de Patrick Grainville sur son amitié avec Marguerite Duras – « Un grand écrivain que j’ai découvert à retardement. C’est souvent le cas pour les vérités profondes. »-, après le Duetto de Jean Chalon sur Colette –« Je l’ai toujours considérée comme ma seconde mère ! »-, j’avais envie de donner à lire un texte tout aussi fort sur l’amitié entre deux écrivains. Je pensais à Houellebecq. Un auteur majeur que j’ai toujours admiré, depuis la publication de ses premiers textes, alors qu’il était totalement inconnu. Houellebecq par l’un de ses amis. Ce ne serait pas trop compliqué à mettre en œuvre. Car malgré ses airs de misanthrope, l’auteur d’Extension…   est très entouré. Qui allai-je contacter ? Des noms trottaient dans ma tête… J’étais indécis.

Un manuscrit reçu au cœur du mois d’août mit fin à ces spéculations. Il émanait d’une « fan » de Michel Houellebecq. Eve Chambrot, c’est son nom, osait avouer : « Je suis atteinte de houellebecqmania ; et loin de considérer cette pathologie comme une maladie honteuse, je l’assume totalement. »

Je fus immédiatement sous le charme de cet exercice d’admiration enthousiaste, adoptant le point de vue à la fois naïf et argumenté de la groupie.

L’affaire était entendue. Ce texte sur une véritable passion littéraire, défendue avec sincérité et brio, ce serait le Duetto de la rentrée !

Dominique Guiou