À propos de...

PHOTO Catherine Enjolet

Catherine Enjolet

« Catherine Enjolet est une survivante. Elle fait partie de ces personnes résilientes qui ont su transcender leurs blessures et donner un nouveau sens à leur vie. « J’ai l’habitude de mourir, c’est la vie » sont les premiers mots de Princesse d’ailleurs, roman autobiographique qui fait le récit de son parcours d’enfant. Elle choisit de parler à la première personne pour tous les enfants qui ne le peuvent pas. « Chaque fois que quelqu’un commence à parler, c’est le silence de tous qui recule ».

En 1990, Catherine Enjolet profite de la promotion médiatique de son premier prix littéraire pour « lutter contre le gâchis humain des solitudes qui se croisent » et créer Parrains Par’Mille-Parrainage d’Enfants en France. Le slogan est tout trouvé : « Près de chez vous, un enfant a besoin de vous. Merci de vous mêler de ce qui ne vous regarde pas ». Son but : intervenir avant que les enfants ne soient placés par la DDASS, et les doter d’un parrain ou d’une marraine, véritable seconde famille qui leur apporte protection et affection.

Pour Catherine Enjolet, il y a urgence à trouver de nouveaux tuteurs de résilience car 100 000 enfants sont actuellement en souffrance. « Beaucoup de femmes en situation de détresse s’adressent à nous car elles savent que si elles confient leur enfant à la DDASS, elles ne le reverront pas avant plusieurs années. Un enfant placé coûte 40 000 euros par an à l’État. Ça ne coûterait pas plus cher de donner à la mère un logement, une aide financière tout en lui laissant la garde de ses enfants. »

Mère, tutrice et marraine, Catherine Enjolet répète inlassablement son credo, inchangé depuis 25 ans: « Vous avez de l’amour à donner? Parrainez un enfant du bout de la rue. »

Fanny Bijaoui

https://fannybijaoui.wordpress.com/2012/08/21/elle-parraine-les-enfants-en-detresse/